Quelques préparatifs à faire pour effectuer un mariage civil

Le mariage est l’union conjugale entre deux personnes ayant donné leur consentement. Qu’il s’agit du mariage civil ou religieux, il y a certaines conditions que vous devez respecter pour assurer sa réussite. Comment donc réussir la célébration du mariage civil ? Allez à la découverte des règles impératives qui certifieront l’acceptation de ce contrat.

Le lieu de la cérémonie

La loi précise que le mariage peut se dérouler dans la mairie où réside l'un des futurs époux. Ça peut être une commune à laquelle ils y semblent très attachés, mais ce n’est possible que suivant certaines conditions. Si vous souhaitez en apprendre plus, allez sur le site. L’un des futurs conjoints doit être domicilié et y résider depuis au minimum 30 jours. C’est pareil quand l’un des parents des mariés y a son domicile.

Cependant, si les prétendants au mariage envisagent de le faire dans une résidence secondaire, ce sera sur l’autorisation de la mairie. La célébration est autorisée dans le cas où les futurs mariés ont une résidence secondaire ou une famille dans la dite commune.

Les pièces justificatives pour le mariage

Après la désignation du lieu, vient la constitution des dossiers par chaque époux. Ainsi, les pièces à fournir sont les suivantes :

• Une copie de la pièce d’identité  et son original;

• Un justificatif attestant du lieu de résidence;

• Quelques informations complémentaires sur les époux;

• Fournir un acte de naissance datant de moins de 3 mois ou de 6 mois selon le service qui le délivre.
Si l’un des futurs époux est sous curatelle ou tutelle, il devra donner également les pièces concernant les personnes qui en ont la charge.

La publication des cartes de mariages

Cette étape permet d’annoncer publiquement le projet de mariage. À l’état-civil, une fiche annonçant le mariage sera visible à l’entrée pendant 10 jours. Elle renseignera sur l’identité et quelques autres détails importants.

Cette publication est faite dans l’optique de trouver toute personne pouvant contester ce mariage. Ainsi, l’opposant(e) devra présenter des preuves concrètes. Ça permet de révéler tout vice de consentement quant au mariage.