Le divorce : catégories et conséquences

Les divorces sont depuis un moment, un truc qui arrive presque souvent dans les foyers. En France par exemple, pas moins de 130 000 divorces sont prononcés chaque année. Infidélité, problème d'argent, changement de caractère et autres, sont les raisons fréquentes d'un divorce à l'amiable. Généralement, cela fait surface entre 2 ou 20 ans de mariage. Tout dépend de combien de temps chacun encaisse les coups.

 

Quels sont les différents types de divorces ?

 

Tout d'abord, il faut souligner qu'il y a deux types de divorces. Il y a le divorce par consentement mutuel ou le divorce à l'amiable et le divorce contentieux. Dans le premier cas, la procédure est plus rapide et plus simple et n'a pas besoin d'un juge. C'est le divorce le plus en vue dans les couples. Il suffit juste d'un accord des deux côtés et le tour est joué en trois mois environ. Mais dans le cas du second divorce, non seulement c'est long, mais ça coûte beaucoup plus et est aussi très compliqué. C'est dire que la procédure peut parfois prendre des années. Allez sur le site https://www.trouver-un-avocat.fr/, pour d'autres détails.

 

Quels sont les conséquences du divorce ?

 

Les couples ont souvent tendance à dire que le divorce est pour le bien de tous. Mais c'est sans oublier que cette méthode comporte quand même des risques. D'abord, entre les deux concernés, il n'est plus question de vie commune ni de fidélité. À l'état civil, vous n'avez plus aucun droit d'utiliser le nom de votre conjoint. Sur le plan financier, il faut souligner la pension alimentaire, les prestations compensatoires et sociales et plusieurs détails encore. C'est sans oublier que le divorce amène des modifications sur votre quotient familial, sur votre foyer fiscal et naturellement sur vos impôts. Il est donc important d'alerter l'Administration fiscale sur votre nouvelle situation matrimoniale.