Présentation du vary : le riz malgache

Madagascar présente de nombreux atouts touristiques. En fait, il faut dire que cette île est dotée de paysages hors du commun et de sublimes plages aux eaux cristallines. Le pays demeure intéressant par sa culture ainsi que sa cuisine. Les saveurs malgaches ne vous laisseront pas indifférent. Profitez de votre voyage pour faire plaisir à votre palais.

La grande richesse gastronomique malgache

À Madagascar, chaque mets est succulent avec une saveur particulière. En lisant l’Hebdomada, vous aurez la chance de découvrir de nombreuses informations sur l’île et sur sa cuisine.
Il faut remarquer que la plupart des repas malgaches sont composés à 60 % de riz. Toutefois, chaque préparation a toujours une part d’authenticité. Le loaka qui est très apprécié, par la population locale, demeure succulent.
Comme indiqué précédemment, le riz retrouve forcément sa place dans les mets malgaches. Les Malgaches appellent « ce riz » le vary.

Préparation du vary

Le riz malgache possède une particularité, en fait, il ne contient quasiment pas d’eau. Cette manière de cuire le riz lui donne un aspect mou et collant. Pour préparer le vary, il faut savoir qu’on utilise une grande marmite.
Un grand récipient est requis, car le riz sera consommé durant toute la journée. Le vary se prépare généralement en grande quantité. Si à la fin de la cuisson, il reste du riz brûlé au fond de la casserole, il sera réutilisé.
Ce dernier va servir à concocter le Ravinola, il s’agit d’une boisson malgache. Les habitants de l’île ne se servent pas de couteaux pour manger. Toutefois, ils utilisent une grande cuillère et une fourchette.
Les viandes sont piquées dans le plat grâce à la fourchette, tandis que la cuillère est réquisitionnée pour la consommation du riz.
Sur l’île, vous aurez sûrement à manger le vary dans un plat de loaka. Ce mets est conçu avec de la viande ou du poisson de façon habituelle.